Vlad, le « demi » qui nageait avec les baleines

07-2018-06-POLYNESIE-Moorea-AP (40)

ambiance bord de plage – les vagues frappent le récif – Vlad et ses sœurs de cœur en fête

J’ai rencontré Vlad en faisant du stop sur la route à Moorea, une île de Polynésie Française. Ça paraissait naturel pour lui de s’arrêter. Avec un grand sourire, il se présente : « Vladimir, enfin Vlad, rien à voir avec la Russie, c’est juste que ma mère aimait ce prénom. » Les clients de la pension où il travaille sont toujours étonnés. C’est pourtant bel et bien un polynésien. Il a choisi et revendique sa culture jusque dans sa peau. Ses tatouages traditionnels polynésiens racontent l’histoire de sa vie. Les symboles représentent son enfance à nager avec les baleines, le foyer avec les murs de la maison en tressage de palmier, la mère qui porte l’enfant, son amour de l’océan avec les vagues et les requins… Il a tatoué tout son côté droit. Les « vrais » polynésiens se font d’abord tatoués le côté gauche. Mais son histoire n’est pas terminée. Quand il sera complètement tatoué, il n’y aura plus de différence.
Pour l’heure, il est encore considéré comme un « demi » par les locaux. C’est parce qu’il a été adopté par un couple de blancs quand il avait 2 ans. C’est assez courant en Polynésie de laisser son enfant à un autre foyer si on estime que c’est mieux pour lui. Sa famille polynésienne était en difficulté financière sur fond de violence. Une histoire sensible qui se rappelle à lui dans la fragilité de sa voix.
Il a donc grandi entre la Polynésie et la métropole et a pu faire des études en école de commerce à Poitiers et à Montpellier. Il aime beaucoup la France. Dès qu’il a pu d’ailleurs, il s’est acheté une petite voiture et s’est fait son tour de France. Il a adoré les différentes traditions des régions. « Ça m’a fait penser un peu aux différentes cultures et dialectes des îles polynésiennes. »
Une double culture.
Vlad est revenu en Polynésie à 23 ans. Le rythme de vie en France, c’était pas pour lui. Il a appris le tahitien et les codes locaux. Il a choisi la vie tranquille à regarder le coucher de soleil sur la mer. Même si parfois, sa culture française l’amène à parler des polynésiens à la troisième personne, il est maintenant ancré ici, avec une progéniture belle et bien polynésienne.
Quand la saison est ouverte, Vlad va à la pêche à la langouste de nuit. Il n’y va pas pour en tirer un revenu, ni même pour se régaler car il est allergique. C’est surtout pour apporter chez les copains quand il y a des bringues. Vlad a le sourire généreux. Et il aime ça les bringues à la plage avec ses sœurs et frères de cœur. C’est un peu le sport préféré des polynésiens, alors il s’y est mis, non sans trop d’effort. Le barbecue-bière-plage-guitare, il s’y est bien fait. Avec les amis, tous les prétextes sont bons pour la blague. Il plaisante et fait rire la galerie.
Sa double culture lui a permis de travailler dans le tourisme à Bora-Bora ainsi qu’à la gérance d’une ferme perlière dans une île des Tuamotus. Ces dernières années, c’est à Moorea qu’il est venu s’installer dans un poste plus tranquille. Il s’est mis à son compte sans responsabilités exclusives. Comme ça, il part en vacances quand il veut. Mais bon, ce qu’il aimerait, c’est partir longtemps. Il a eu la chance de pas mal voyager grâce à son père journaliste. Récemment, il est même allé au Japon. Là-bas, dans les sources chaudes, il a dû se baigner complètement habillé pour cacher ses tatouages. Ces-derniers sont traditionnellement la marque des Yakuza, les membres de la mafia japonaise, et doivent être cachés. Ça le fait rire. Drôle d’histoire pour un cœur tendre.

02-2018-06-POLYNESIE-Moorea-AP (7)

01-2018-06-POLYNESIE-Moorea-AP (16)

03-2018-06-POLYNESIE-Moorea-AP (14)

04-2018-06-POLYNESIE-Moorea-AP (32)

05-2018-06-POLYNESIE-Moorea-AP (36)

06-2018-06-POLYNESIE-Moorea-AP (8)

08-2018-06-POLYNESIE-Moorea-AP (38)

09-2018-06-POLYNESIE-Moorea-AP (42)

10-2018-06-POLYNESIE-Moorea-AP (29)

11-2018-06-POLYNESIE-Moorea-AP (65)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s